Publication : Le double en traduction ou l'(impossible ?) entre-deux, vol. 2

Cet ouvrage poursuit l’exploration du concept de « double » en traduction, entamée dans notre premier recueil consacré à cette thématique (Le double en traduction ou l'(impossible ?) entre-deux, vol. 1, APU, 2011). Certaines approches adoptées dans le premier volume sont ici complétées et approfondies, avec le cas spécifique de l’auto-traduction, l’étude du lien entre écrivain et traducteur ou encore la retraduction poétique. D’autres notions sont également abordées, comme l’intertextualité, l’étranger dans la langue ou la variation engendrée par le lectorat visé (anglais ou américain). Les articles ici réunis, mettant en jeu le couple de langues anglais-français, reflètent une diversité de points de vue et, par leur richesse, montrent à quel point l’idée de « double » est féconde, par les problèmes qu’elle met au jour, les interrogations qu’elle soulève, mais aussi par les ponts qu’elle établit avec les notions connexes d’« entre-deux », d’« hybridité » ou de « variabilité ». Le caractère spéculaire de la traduction est examiné sous des angles multiples, qui n’éludent en rien les déformations et écarts constitutifs de la traduction, le jeu et la souplesse indispensables à la création d’un texte, et sont le reflet de la complexité inhérente à cette activité.

Michaël Mariaule est Maître de Conférences à l’Université Charles-de-Gaulle Lille 3, où il enseigne la traduction et la traductologie.

Corinne Wecksteen est Maître de Conférences à l’Université d’Artois, où elle enseigne la traduction et la traductologie.

Artois Presses Université

Table des matières :

Michaël MARIAULE et Corinne WECKSTEEN : Avant-propos

Michaël MARIAULE : Le double en théorie à l’épreuve de la pratique de l’entre-deux

Michel BALLARD : Green : lieu de double je(u) ?

Cindy LEFEBVRE-SCODELLER : Le double statut du traducteur-écrivain

Ronald JENN : Traduire la double contrainte de l’étrange étranger. Vers le ludolecte

Florent MONCOMBLE : The Shipping News / Nœuds et dénouement : l’inter-texte à l’épreuve de la traduction

Catherine DELESSE : Le double en traduction : Astérix outre-Manche et outre-Atlantique

Raluca ANAMARIA-VIDA : Le scandale de la retraduction ou de la multiplicité du double

Publicités
Cet article, publié dans Traductologie, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s