Jaime Céspedes

Maître de Conférences en Civilisation de l’Espagne Contemporaine (XIXe-XXe-XXIe siècles)

Membre du Centre de Recherches Ibériques et Ibero-Américaines de l’Université de Paris-Nanterre depuis 1997 (CRIIA, EA 369)

Domaines de recherche :

  • Civilisation de l’Espagne Contemporaine.
  • Autobiographie espagnole contemporaine (approche herméneutique).
  • Cinéma, documentaire, littérature et presse espagnols contemporains à thématique historique.

Travaux et publications :

Ouvrages publiés :

Direction et édition d’ouvrages :

  • Cinéma et engagement : Jorge Semprún scénariste, numéro 140 de la collection CinémAction, Jaime Céspedes (dir.), Paris, Corlet Éditions, 2011.
  • Les discours des médias européens sur les élections générales espagnoles de 2011, actes du colloque international organisé par Carmen Pineira (Pr.) et Jaime Céspedes (éds.) à l’Université d’Artois, Arras, 24-25/5/2012, Paris, L’Harmattan, coll. « Langues et sociétés », 2013.

Articles publiés :

  • « Jorge Semprún : un scénariste acerbe », dans Le Magazine Littéraire, nº 522, dossier Dix grandes voix de la littérature étrangère, août 2012.
  • « Mitificación y desmitificación de la construcción de identidad en las autobiografías de Carlos y Jorge Semprún », texte de la conférence prononcée au colloque de l’Association des Romanistes Allemands, tenu à l’Université de Bonn, XXXI. Romanistentag, section Autobiographie und Kultur: Diversität pragmatischer Einbettung einer Grenzgattung in der Romania, publié dans Derespace autobiographiqueund die Verhandlung kultureller Identität. Ein pragmatischer Ort der Autobiographie in den Literaturen der Romania, Munich, Martin Meidenbauer, coll. “Romania viva”, 7, 2011, p. 137-148.
  • « Les autobiographies d’Antonio Martínez Sarrión et la Génération de 98 », dans Plus Oultre. Hommage à Daniel-Henri Pageaux, vol. II, S. Habchi (Université Paris III et CNRS, éd.), Paris, L’Harmattan, 2010, p. 73-82.
  • « Les collaborations entre Jorge Semprún et Yves Boisset », dans Cinéma et engagement : Jorge Semprún scénariste, CinémAction, nº 140, Jaime Céspedes (dir.), Paris, Corlet Éditions, septembre 2011, p. 74-78.
  • « Les collaborations entre Jorge Semprún et Franck Apprederis », dans Cinéma et engagement : Jorge Semprún scénariste, CinémAction, nº 140, Jaime Céspedes (dir.), Paris, Corlet Éditions, septembre 2011, p. 116-120.
  • « Trois blessures : Les Routes du Sud de Joseph Losey », dans Cinéma et engagement : Jorge Semprún scénariste, CinémAction, nº 140, Jaime Céspedes (dir.), Paris, Corlet Éditions, septembre 2011, p. 96-100.
  • « Le moment des questions : Les Deux Mémoires », dans Cinéma et engagement : Jorge Semprún scénariste, CinémAction, nº 140, Jaime Céspedes (dir.), Paris, Corlet Éditions, septembre 2011, p. 127-133.
  • « Main Street / Calle Mayor (J. A. Bardem, 1955) », article en anglais dans l’ouvrage collectif Directory of World Cinema: Spain, chapitre « Dictatorship Forgotten Cinema », Lorenzo Torres Hortelano (éd., Université Rey Juan Carlos, Madrid), Bristol et Chicago, Intellect, décembre 2011.
  • « The Holy Innocents / Los santos inocentes (M. Camus, 1984) », article en anglais dans l’ouvrage collectif Directory of World Cinema: Spain, chapitre « The Transition to Democracy Cinema », Lorenzo Torres Hortelano (éd., Université Rey Juan Carlos, Madrid), Bristol et Chicago, Intellect, décembre 2011.
  • « Un eslabón perdido en la historiografía documental sobre la Guerra Civil Española: Les Deux Mémoires de Jorge Semprún (1973) », dans República de la Letras, nº 124 : Jorge Semprún, Asociación Colegial de Escritores de España, novembre 2011, p. 37-57.
  • « La représentation de la mémoire idéologique de Jorge Semprún dans le film Les Routes du Sud de Joseph Losey », dans le volume nº 130 de la collection CinémAction intitulé La mémoire du cinéma espagnol (1975-2007), chapitre « Le regard de l’extérieur sur le conflit espagnol : la France », P. Feenstra (Université Paris III, dir.), Paris, Corlet Éditions, 2009, p. 149-154.
  • « Valores apocalípticos de la muerte en Autobiografía de Federico Sánchez de Jorge Semprún », dans Figures de la mort dans la littérature de langue espagnole, Pr. Amadeo López et Béatrice Ménard (éds.), coll. « Travaux et recherches du GRELPP », vol. 6, Université Paris 10 – Nanterre, Centre de Recherches Ibériques et Ibéro-Américaines (CRIIA), 2008, p. 273-284.
  • « La Armonía o la escuela en el campo de Higinio Noja Ruiz: autobiografía de un profesor anarquista sobre la educación laica (Alginet, Valencia, 1923) », dans Laïcité : idéologies, institutions et pratiques, Pr. Thomas Gomez (éd.), Université Paris 10 – Nanterre, Centre de Recherches Ibériques et Ibéro-Américaines (CRIIA), 2007, p. 369-380.
  • « Las Trece Rosas de la Guerra Civil vistas por el novelista Jesús Ferrero y el periodista Carlos Fonseca », dans Tonos. Revista Electrónica de Estudios Filológicos, nº 14, décembre 2007, Pr. José María Jiménez Cano (dir.), Murcie, Université de Murcie, 2007, 11 p.
  • « L’autobiographie comme récit d’une crise de conscience dans Soldados de Salamina de Javier Cercas », dans Figures du désir dans la littérature de langue espagnole, Pr. Françoise Moulin-Civil (éd.), Université Paris 10 – Nanterre, Centre de Recherches Ibériques et Ibéro-Américaines (CRIIA), 2007, p. 77-86.
  • « Análisis socioliterario del Memorial de la vida (1837) de José Musso Valiente », dans José Musso Valiente y su época (1785-1838), Pr. Manuel Martínez Arnaldos, José Luis Molina Martínez et Santos Campoy García (éds.), Universidad de Murcia et Ayuntamiento de Lorca, 2006, p. 347-358 (vol. II).
  • « En el balcón vacío: de la literatura al cine », article pour le travail collectif consacré au film de J. García Ascot En el balcón vacío (1962), fondé sur des récits sur l’exil de María Luisa Elío, dans Regards, nº 10, volume édité par le Pr. Bernard Sicot et Bénédicte Brémard, Université Paris 10 – Nanterre, Centre de Recherches Ibériques et Ibéro-Américaines (CRIIA), 2006, p. 133-148.
  • « Nuevos elementos para el estudio de la autobiografía », dans Revista de Investigación Lingüística, nº 9, numéro intitulé Cuestiones sintagmático-discursivas, Pr. Ramón Almela (éd.), Universidad de Murcia, Departamento de Lengua Española, Lingüística General y Traducción e Interpretación, 2007 p. 25-40.
  • « André Malraux chez Jorge Semprún : l’héritage d’une quête », dans Revue André Malraux Review, nº 33, Pr. Michel Lantelme (éd.), Norman, University of Oklahoma, 2005, p. 86-100.
  • « La dimensión biográfica de Veinte años y un día de Jorge Semprún », dans Tonos. Revista Electrónica de Estudios Filológicos, nº 10, novembre 2005, Pr. José María Jiménez Cano (dir.), Murcie, Université de Murcie, 2005, 11 p.
  • « La Seconde République espagnole dans trois livres autobiographiques d’Eduardo Haro Tecglen », dans Crisol (nouvelle série), nº 8, Pr. Thomas Gomez (éd.), Université Paris 10 – Nanterre, Centre de Recherches Ibériques et Ibéro-Américaines (CRIIA), 2004, p. 33-42.
  • « Literatura europea y compromiso según las autobiografías de Semprún: Malraux, Soljenitsin, Levi y Celan », dans Actas del VII Congreso Internacional Cultura Europea, Pr. Enrique Banús (Chaire Jean Monnet) et Beatriz Elío (éds.), Cizur Menor (Navarre), Aranzadi, 2004, p. 527-536.
  • « Terenci Moix: una autobiografía de película », dans Memoria, nº 1, Pr. Anna Caballé (éd.), Barcelone, Université de Barcelone, Unidad de Estudios Biográficos, décembre 2003, p. 59-68.
  • « El largo viaje: autoficción e ideología en Jorge Semprún », dans Crisol (nouvelle série), nº 6, Pr. Thomas Gomez (éd.), Université Paris 10 – Nanterre, Centre de Recherches Ibériques et Ibéro-Américaines (CRIIA), 2002, p. 99-112.
  • « Análisis de la autobiografía Pretéritoimperfecto de Carlos Castilla del Pino a partir de algunos conceptos fundamentales de su teoría de la relación entre sujeto y escritura », dans Crisol (nouvelle série), nº 5, Pr. Thomas Gomez (éd.), Université Paris 10 – Nanterre, Centre de Recherches Ibériques et Ibéro-Américaines (CRIIA), 2001, p. 65-88.
  • « Le problème ontologique de l’autobiographie », dans La Voix narrative.Cahier de narratologie, nº 10, Nice, publication de la Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines de l’Université de Nice, Pr. Marc Marti (éd.), vol. 1, 2001, p. 273-284.